En ce moment, c'est la taille de la vigne!

La taille de la vigne

Alors que les saisons passent et que la vigne suit son cycle, nous en revenons toujours au travail de la taille…Sous une apparence usuelle et passant presque pour inaperçu, que représente en fait ce travail viticole et à quoi sert-il concrètement?

La vigne est une liane qui pousse vigoureusement. Sans l’intervention de l’homme pour la domestiquer, elle resterait à l’état de lambrusque sauvage, quasi improductive et dont les quelques fruits seraient immangeables.

La vigne telle que nous la connaissons aujourd’hui témoigne d’une relation harmonieuse avec l’homme qui l’a conduite à travers des millénaires (– 6 000 avant JC : apparition des premières vignes dans le Caucase et la Mésopotamie). On peut dire que la vigne s’empreint d’un peu plus d’humanité chaque jour qui passe…

 

La taille de la vigne est un soin qui se prodigue dans la période de repos végétatif (de novembre à février, voire mars). Elle annonce le début du nouveau millésime. Le vigneron recherche un renouvellement de la production en sélectionnant les sarments qui pousseront sur ceux de l’année précédente, car les fruits qui en résultent sont plus  gros (taille des grappes mais aussi des baies). Le vigneron (pré)régule ainsi la quantité et la qualité de production à venir pendant la période végétative. Sans la taille d’hiver, les bourgeons de l'extrémité des longs rameaux débourrant les premiers au printemps, ralentiraient, voire inhiberaient, le développement des bourgeons situés plus bas. Cette particularité trouve son fondement dans la nécessité de la vigne sauvage de croître très rapidement, en forêt, pour atteindre l'étage ensoleillé de la canopée.

Il en résulte également, que la taille permet les travaux de culture et la mécanisation avec le palissage sur fils ou sur échalas, en limitant l'extension des bois.

La taille est donc indispensable pour assurer la survie de la vigne :

-Laissée sans taille une année, elle s'agrandirait 10 à 20 fois trop.

-La seconde année, elle ne pourrait assumer une charpente aussi importante et s'étiolerait, les raisins seraient petits et sans intérêt. Etant sensible aux maladies (oïdium, mildiou, etc.), la vigne affaiblie serait gravement attaquée.

-La troisième année, les raisins avariés seraient immangeables et la vigne malade deviendrait irrécupérable.

D’où l’importance du travail de la taille qui a évolué au fur et à mesure des observations de l’homme pour aujourd’hui se définir en plusieurs systèmes qui gardent les mêmes principes de base (comme décrits précédemment). Le choix du système de taille se fait selon de nombreux facteurs : le type de cépage, leur fertilité, le rendement souhaité, la structure de croissance des rameaux, le type de palissage et de mécanisation, le climat, etc…A suivre!

 


Nos autres actualités
26
03

Nouveau! Un petit bijou en 3L...

Issus de nos terroirs d’altitude, ce Sauvignon 2020 séduira les amateurs de vins blancs secs.

26
03

LES 2 GRAINS SONT DE RETOUR! ❤❤

Disponibles à partir du mardi 22 mars, en Millésime 2020...

26
03

SYLLA Certifiée Haute Valeur Environnementale

Pour une agroécologie plurielle et complémentaire...

13
12

SYLLA Certifiée AGRI CONFIANCE

Pour que notre modèle coopératif nous permette d’accélérer la transition vers une agriculture toujours plus responsable et durable.

Achetez en ligne - Tous les vins de Sylla livrés chez vous en un clin d'oeil !